Ballon de Paris

Histoire de ballons

Histoire de ballons
Generali France est partenaire du Ballon de Paris pour 5 années à partir de 2013.

Au-delà de sa forte visibilité au cœur de la capitale, l’Observatoire atmosphérique Generali a une double vocation scientifique et pédagogique, avec la mise en place d’un dispositif complet de mesure de la qualité de l’air et de sensibilisation du public sur les effets de la pollution. Le premier décollage du ballon aux couleurs de Generali est prévu au printemps 2013.

L’aspect scientifique

L’Observatoire Atmosphérique Generali est le premier laboratoire urbain et volant permettant d’étudier précisément, en temps réel en routine 24h/24, du sol à 150 mètres d’altitude, les particules fines présentes dans l’air.
Cette performance pourra être réalisée grâce au LOAC (Light Optical Aerosol Counter), qui sera embarqué à bord du ballon. Cet appareil, développé en partenariat par le CNRS, est le premier capable, à la fois de compter les particules ultra-fines PM1 (les plus dangereuses) présentes dans l’air, mais aussi de fournir des informations sur leur taille et leur nature selon l’altitude.

L’aspect pédagogique

Le pavillon d’accueil du ballon est actuellement en travaux.
Il accueillera un espace d’information et de sensibilisation sur les thématiques environnementales. Les 6000 enfants parisiens des classes de CE2 qui montent chaque année à bord du ballon et leurs enseignants auront accès à des informations leur permettant de mieux comprendre les enjeux de la qualité de l’air, d’identifier les principaux polluants et d’appréhender leurs possibles répercussions en matière de santé.

Un précédent ballon : le Generali Arctic Observer de Jean-Louis Etienne

Que Generali France soit aujourd’hui partenaire du Ballon de Paris s’inscrit dans la continuité de ses précédents engagements. En 2010, la compagnie a parrainé Jean-Louis Etienne lors de sa traversée de l’océan Arctique en ballon à bord du Generali Arctic Observer. Une aventure audacieuse et pédagogique qui présentait un double objectif :
- sensibiliser les plus jeunes à la fragilisation de cette partie du monde sous l’effet du réchauffement climatique;
- rapporter des données inédites sur le magnétisme terrestre pour alimenter les modèles de la communauté scientifique.

Déjà, les vocations pédagogique et scientifique du projet, ainsi que la personnalité de l’explorateur avaient décidé Generali à devenir le partenaire principal de l’expédition.